Natyrel

07 novembre 2017

Défi 1livre 1semaine

Salut à tous!
J'ai de très gros problèmes d'Internet en ce moment qui m'empêchent de publier des articles mais je continue à lire. Dès que les problèmes seront réglés, je vous partagerai de nouveau mes lectures ;)

PEACE

Posté par natyrel à 01:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 octobre 2017

Défi 1 livre 1 semaine #6 J'ai tout essayé

Salut à tous,

Pour ce défi, cette semaine, vous verrez que, en plus d'être attirée par le développement personnel, d'être une personne qui aime aussi bien les romans que les livres plus sociologiques, je suis aussi une maman qui est parfois un peu perdue. Je partage donc avec vous "J'ai tout essayé" de Isabelle Filliozat.

Isabelle Filliozat est spécialiste de l'éducation bienveillante, appelons cela comme ça. J'ai vu quelques extraits de ses conférences qui sont plutôt intéressantes. Le livre ici nous propose de sortir des difficultés quotidiennes que l'on peut rencontrer avec son enfant. Mais si vous savez, quand il veut une banane mais qu'il voulait que vous la lui posiez sur la table et surtout pas que vous la lui donniez personnelllemnt, ou quand vous l'habillez et qu'il fait une crise parce que vous avez d'abord mis les chaussettes avant le pantalon (quelle idée aussi!). Voilà, ce genre de choses extraordianaires qu'on ne sait pas vraiment gérer ou qu'on résoud par les cris et les disputes. Et bien Isabelle nous donne des solutions. L'auteure nous apporte au départ un peu de théorie sur l'enfant, son fonctionnement global. Ensuite, les chapitres sont découpés selon des tranches d'âge, puisqu'il y a des comportements que l'on retrouve plus d'un âge à l'autre. Mais je vous conseille, comme Mme Filliozat le fait, de lire tout le livre. D'abord parce que c'est enrichissant, ensuite parce que parfois même si votre enfant a 4 ans, il peut faire des "crises" d'un enfant de 2 ans par exemple ou 6.

 

Mon avis

Très bon livre, très clair. Ce sont vraiment des situations concrètes, que l'on rencontre forcément. Ce n'est pas un livre uniquement de théorie qui vous dit que la bienveillance c'est super. Il y a une ou plusieurs solutions pour chaque cas traité. Bon du coup évidemment, il y a des cas que l'on peut retrouver chez nous et qui ne sont pas solutionnés dans le livre. Mais globalement, cela permet d'être plus serein et de voir les choses autrement. Il faut à mon sens appliquer de suite les méthodes expliquées. Je pense égalemnt qu'il faut toujours marcher avec le livre parce qu'on a vite oublié ce qu'on devait faire.

Les illustrations sont un plus et sont parfois comiques. Elles donnent une vision plus claire de ce que l'auteure veut dire. Petite caractéristque, Isabelle Filliozat utilise parfois il, parfois elle, pour parler de l'enfant. Ne soyez pas surpris!

C'est donc pour moi un livre à lire et à relire jusqu'à s'en imprégner totalement. Mais à bien sûr adapter à son contexte familial, social, son état de stress du moment etc.

 

Extrait

J'ai choisi un petit extrait d'une solution qui a fonctionné d'emblée quand je l'ai essayée. P98

"Elle ne veut pas quitter le square

"Rentrer ne fait aucun sens pour elle. Elle vit ici et maintenant et ne pourra anticiper avant l'âge de deux ans et demi.

Ce n'est que peu à peu qu'elle pourra visualiser la maison, le chemin vers la maison, et décider de se diriger vers elle. Bientôt, plus tard, cet après-midi, demain....le sens de ces mots lui échappent encore.

En revanche, elle adore jouer et compter les tours. Il sera fier de réussir à compter deux tours. Placer l'enfant en situation de sujet est stupéfiant d'efficacité. Ensuite un autre jeu : qui arrive le premier à la grille de l'entrée ? Et puis, il y a les routines. Installer une routine de départ facilitera le passage du square à la maison. Trois tours de toboggan, un tour de canard à ressort, un bisou dans la main au canard, debout sur le banc de l'allée, et premier au portillon....

(illustration) Le père : c'est l'heure de rentrer Sonia. Ah je vois que tu aimes beaucoup le toboggan. Tu peux faire encore un tour, ou deux ou zéro?

L'enfant : Deux tours

Le père : Alors, deux tours. Je compte ou tu comptes?

L'enfant : Je compte."

Voilà, j'espère que ce retour vous aura plu. N'hésitez pas à commenter et partager vos retours si vous avez lu le livre. Sinon, vous trouverez un lien juste en dessous pour vous le procurer.

PEACE

11 octobre 2017

Défi 1 livre 1 semaine #5 La fille du train

Salut à tous !

Pour cette 5ème semaine du défi, je vous propose de partager avec vous un roman : "la fille du train" de Paula Hawkins. Une adaptation cinématographique a été faite en 2006. J'avais fortement apprécié le film, je me suis donc dit qu'il serait intéressant de lire enfin le livre..

fille du train

C'est l'histoire de Rachel, une jeune femme dont le mariage a éclaté. Elle prend le train deux fois par jour, toujours à la même heure, et à chaque fois, lors du trajet, elle observe une maison, celle de Jess et Jason. ce sont les noms qu'elle a donnés à ces deux personnages qui semblent former un couple parfait. Jusqu'au jour où elle aperçoit Jess qui semble tromper Jason. Rachel se sent trahie, elle qui a été quitée par son mari qui la trompait, elle qui est sous l'emprise de l'alcool presque tout le temps. Son "cauchemar" continue quand elle voit Jess portée disparue. S'ensuit une enquête des plus palpitante.

 

Mon avis

Excellent livre. Magnifique. J'avais adoré le film, j'aime encore plus, sans surprise, la version littéraire. Je ne trouve pas de défauts à redire de ce livre. Je l'ai aimé de la première à la dernière page. Il y a 453 pages qui se lisent sans effort. Je vais donc vous expliquer comment se présente le roman.

Il est écrit à la première personne. On suit la vie de trois personnages principaux : Rachel, évidemment, et deux autre personnes dont je tairai le nom (vous n'avez qu'à lire le livre na!). A travers la vie de ces personnes, on découvre une multitude d'événements qui nous expliqueront l'intirgue principale. Le suspense et le mystère sont très bien travaillés dans ce roman, dans lequel on se demande presque jusqu'à la fin ce qui s'est réellement passé. Enfin, on s'attache facilement aux personnages.

 

Extrait

Je n'ai pas d'extrait préféré, mais je vais quand même vous en mettre un, pour que vous puissiez avoir une idée du style de l'auteur :

p16 "La tête appuyée contre la vitre du train, je regarde défiler ces maisons, comme un travelling au cinéma. J'ai une perspective unique sur elles; même leurs habitants ne doivent jamais les voir sous cette angle. Deux fois par jour, je bénéficie d'une fenêtre sur d'autres vies, l'espace d'un instant. Il y a quelque chose de réconfortant à observer des inconnus, chez eux.

Un téléphone sonne, une chansonnette incongrue, trop enjouée pour ce trajet. La personne met du temps à répondre et la sonnerie retentit longuement dans l'atmosphère. Autour de moi, mes compagnons de voyage remuent sur leur siège, froissent leur journal et pianotent sur leur clavier d'ordinateur. Le train fait une embardée et penche dans le virage avant de ralentir en approchant du feu rouge. J'essaie de ne pas lever les yeux, de me concentrer sur le quotidien gratuit qu'on m'a tendu alors que j'entrais dans la gare, mais les mots se brouillent devant moi et rien ne parvient à capter mon attention. Dans ma tête, je vois toujours cette petite pile de vêtements au bord des rails, abandonnée."

 

Voilà, j'espère que ce retour vous aura plu. N'hésitez pas à commenter et partager vos retours si vous avez lu le livre. Sinon, vous trouverez un lien juste en dessous pour vous le procurer.

PEACE !

 

 

 

02 octobre 2017

Défi 1 livre 1 semaine #4 L'infinie puissance du coeur

Salut à tous !

Pour la quatrième semaine du défi, je viens vous parler aujourd'hui d'un livre qui me touche vraiment "L'infinie puissance du coeur" de Baptist De Pape.

L-infini-puissance-du-coeur

Ce livre, comme vous vous en doutez, traite du coeur, de sa force. On peut également dire que le coeur en question ici est son intuition, sa petite voix intérieure. L'auteur a interrogé des médecins, des écrivains (comme Paulo Coelho, ou Maya Angelou, pour ne citer qu'eux) afin qu'is nous transmettent leur savoir sur la façon d'être plus en phase avec soi-même, avec ses envies et donc de réussir dans la vie sur tous les plans. Le livre se présente sous forme de savoirs et de citations des professionnels que l'auteur a interrogé à ce sujet. Il y a aussi, à la fin de chaque chapitre des exercices pratiques pour se reconnecter : il peut s'agir d'exercices de méditation ou pour savoir exactement ce que l'on attend de la vie.

Mon avis

Comme je l'ai dit en début d'article, ce livre m'a beaucoup touchée. Tellement que je prenais mon temps pour ne pas le finir trop vite. Il est très inspirant, redonne de l'esoir et une touche de beauté. Il faut cependant, à mon avis, être prêt à lire ce genre de livre. Si vous êtes très rationnel, pas du tout porté sur le développement personnel, laissez tomber, je pense qu'il ne vous plaira pas.  Par contre si vous êtes plus intuitif ou que vous pensez que les choses peuvent se faire de façon moins rationnel, ce livre est fait pour vous. Il vous confirmera tout cela et vous donnera du baume au coeur.

J'aime beaucoup aussi les petites biographies, à la fin, des personnes citées.

Le seul bémol que je peux émettre (et qui n'en est pas vraiment un en fait), c'est que les photos des auteurs dans le livre, souriants, avec un dessin sur le coeur, je trouve que ça fait limite secte "lol". Mais ça n'entache en rien la qualité des informations.

Autre chose (c'est ce qui a déplu à ma mère), il y a de nombreuses citations, en fait il n'y a pratiquement que ça puisque l'auteur, qui en a fait également un film, est simplement allé a la rencontre de toutes ces personnes, les a interviewées et a rassemblé par thème ce qu'ils ont dit. C'est donc clairement un documentaire (vous savez ceux où il y a 20 milliards de personnes -à peu près- qui parlent sur un sujet, donnent tous leur avis et une voix off relie tout ça) mais écrit. Vous êtes prévenus (pas comme moi avec l'analyse de texte de Fanon, cf article précédent).

Extraits

Voici des extraits appréciés :

Deepak Chopra dit p127 : "nous connaissons une crise économique, car nous avons bâti une économie sur une prémisse erronée. En premier lieu, la crise économique est la conséquence de ce que nous dépensions de l'argent que nous n'avions pas gagné pour acheter des choses dont nous n'avions pas besoin, afin d'impressionner des personnes que nous n'aimions pas"

Autre extrait p 135 :

"En 2006, le réalisateur Steven Spielberg, lors d'un discours prononcé au siège de l'Academy of Achievement (...), déclara : "lorsque vous avez un rêve, en général, il ne vous assaille pas en vous hurlant au visage : "voici ce que tu es, voici ce que tu dois être pour le restant de tes jours." Un rêve, parfois, chuchote presque. J'ai toujours dit à mes enfants : "La chose la plus difficile à écouter - votre instinct, votre intuition d'être humain- s'adresse toujours à vous en chuchotant. Jamais elle ne crie. Très difficile à entendre. C'est pourquoi vous devez, chaque jour de votre vie, être prêt à entendre ce qui souffle à votre oreille. Ce sont rarement des cris. Si vous parvenez à écouter le chuchotement, s'il titille votre coeur, et qu'il s'agit d'une chose que vous croyez vouloir faire pour le restant de vos jours, alors c'est ce qui adviendra. Et nous bénéficierons de tout ce que vous réaliserez".

Et un dernier, parce que j'aime bien Maya Angelou p 160 :

"Je me méfie des personnes qui ne s'aiment pas et me disent pourtant : je t'aime. Il y a un proverbe africain qui dit : "sois prudent lorsqu'une personne nue t'offre une chemise". "

 

Voilà, j'espère que ce retour vous aura plu. N'hésitez pas à commenter et partager vos retours si vous avez lu le livre. Sinon, vous trouverez un lien juste en dessous pour vous le procurer.

PEACE !

 

26 septembre 2017

Défi 1 livre 1 semaine #3 Peau noire, masques blancs

Salut à tous! Dans le cadre du défi que je me suis lancée, je viens vous parler aujourd'hui d'un nouveau livre (avec du retard, cette semaine a été éprouvante!); Il s'agit du classique de Frantz Fanon "Peau noire, masques blancs."

IMG_20170919_103012_402

Pour commencer, ce livre est très vieux, puisque la première édition date de 1952. Pourtant, le sujet traité est toujours d'actualité. De quoi s'agit-il exactement? Ce livre a pour souhait de libérer l'homme et notamment l'homme noir. Le but n'étant pas de dire que le Noir est meilleur qu'un autre, mais de sortir de cette confrontation, de ce malaise qui pousse le Blanc à haïr le Noir (ou l'aimer excessivement) et le Noir qui cherche à se blanchir (culturellement, intellectuellement). Il y a également un narcissisme partagé, chacun, le Blanc et le Noir, voulant montrer à l'autre sa supériorité, son importance. Il est donc question de comprendre ce mécanisme pour s'en libérer. Pour ce faire, Fanon va évoquer différents thèmes au fil des chapitres : le Noir et le langage ou comment le Noir modifie sa façon de parler face à un blanc, la femme de couleur et le Blanc, l'homme de couleur et la Blanche, le complexe de dépendance du colonisé, l'expérience vécue d'un Noir (Fanon parle ici de sa propre expérience), le Nègre et la psychopathologie et enfin le Nègre et la reconnaissance. Le noir dont Frantz Fanon parle est le Noir antillais. Il ne s'intéresse pas au Noir africain, car il considère que la spécificité est tout autre. Et surtout de par son expérienc de Martiniquais, il se sent plus à même de parler des antillais. Il précise également qu'il s'agit de certins Noirs et certains Blancs, mais pas de tous évidemment et heureusement.

Mon avis

Ce livre est très intéressant car il soulève des questions sur le rapport très particulier entre le Noir antillais et le Blanc colonisateur. Il permet de voir les traces laissées pour les deux parties. La complexité d'être noir et européen. De plus, il y a parfois, lorsque l'on est antillais, des anecdotes qu'il met en avant qui font sens encore aujourd'hui. Cependant, j'ai eu du mal à lire ce livre. Peut-être que ce n'était pas le bon moment pour moi de lire un livre de ce genre. Il n'empêche, la façon d'écrire de Frantz Fanon est parfois un peu lourde. Je m'explique : pour faire passer ses idées, Fanon cite des auteurs avec lesquels il est en désaccord ou en accord total. Cependnat, je trouve qu'il y a beaucoup trop de citations, dans certains passages du livre. On a l'impression de lire une analyse de texte, comme on en faisait au lycée. Ajouté à cela, des notes de bas de pages qui prennent parfois toute la page....Il y a également des moments où je ne comprenais pas où il voulait en venir : il passe d'un style d'écriture simple, à un style technique et psychanalytique (ce qui ne me gêne en rien, étant une ancienne étudiante de psychologie clinique), puis il se met à citer encore et encore des poèmes (exemple chapitre 5). Tout ça rend la lecture quelque peu indigeste, pour moi.

Mais c'est tout de même un livre que je recommande fortement. Je trouve qu'il fait partie des classiques à lire, surtout si l'on s'intéresse à la culture noire.

Extrait

Voici un extrait qui parle d'un sujet toujours d'actualité : le fameux "roulement" des antillais qui sont partis vivre en Métropole (p16)

"Dans un groupe de jeunes Antillais, celui qui s'exprimme bien, qui possède la maîtrise de la langue est excessivement craint; il faut faire attention à lui, c'est un quasi-Blanc. En France, on dit : parler comme un livre. En Martinique : parler comme un Blanc.

Le Noir entrant en France va réagir contre le mythe du Martiniquais qui-mange-les-R. Il va s'en saisir, et véritablement entrera en conflit ouvert avec lui. Il s'appliquera non seulement à rouler les R, mais à les ourler. Epiant les moindres réactions des autres, s'écoutant parler, se méfiant de la langue, organe malheureusement paresseux, il s'enfermera  dans sa chambre et lira pendant des heures- s'acharnant à se faire diction.

Dernièremenet, un camarade nous racontait cette histoire. Un Martiniquais arrivant au Havre entre dans un café. Avec une parfaite assurance, il lance : "Garrrçon! un vè de biè". Nous assistons là à une véritable intoxication. Soucieux de ne pas répondre au nègre-mangeant-les-R, il en avait fait une bonne provision, mais il n'a pas su répartir son effort. "

Voilà, j'espère que ce retour vous aura plu. N'hésitez pas à commenter et partager vos retours si vous avez lu le livre. Sinon, vous trouverez un lien juste en dessous pour vous le procurer.

PEACE !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


18 septembre 2017

Défi 1 livre 1 semaine #2 Le jour où j'ai appris à vivre

Salut à tous !

Pour cette deuxième semaine du défi 1 livre 1 semaine, je partage avec vous le livre "le jour où j'ai appris à vivre" de Laurent Gounelle.

le jour ou j'ai appris

Ce roman philosophique traite d'un sujet commun à (presque) tous : la routine. Jonathan, le personnage principal, vit sa vie sans se poser de questions, sans se demander si la vie qu'il mène est celle qu'il voudrait vraiment vivre. Quand, un jour, il fait une rencontre qui va tout bouleverser : une bohémienne qui va lui prédire l'avenir. Cette bouleversante information va radicalement changer l'état d'esprit du personnage et marquera le début de nouvelles expériences, plus enrichissantes les unes que les autres. Ce roman nous éclaire sur le sens de la vie et notre relation aux autres.

 

Mon avis

Jonathan est à la recherche de réponses. Sa tante, archéologue et biologiste l'y aidera par sa sagesse. Le plus de ce livre est là : avoir intégré des recherches scientifiques à l'intrigue. Ces dernières se fondent parfaitement aux dialogues et nous en apprennent beaucoup sur le développement personnel : l'importance d'écouter son cœur (ou sa petite voix intérieure), de se recentrer sur son soi, d'apprécier les choses simples de la vie et de sortir du système qui consiste à devenir meilleur et consommer toujours plus. Le livre est structuré par des faits scientifiques et une intrigue toujours plus captivante qui parvient à nous faire oublier que nous sommes en train de lire.

 En clair, si vous ne savez pas où vous en êtes, que votre vie vous semble monotone, que vous êtes stressés et que vous voulez un condensé d'informations sur le développement personnel caché sous la plume d'un romancier, alors ce livre est fait pour vous. Les personnages sont réalistes et la lecture est facile. Cependant, je trouve que les monologues de la tante sont un peu trop longs, ils montrent que l'auteur voulait faire un condensé d'informations sur le développement personnel.  De plus, ce n'est pas l'oeuvre que j'ai le plus appréciée de Gounelle. mais ça en vaut quand même le détour.

 

Extrait

Voici un extrait qui reflète la trame principale du livre ( page 152) :

"Jonathan sourit, but quelques gorgées, puis grignota en silence.

-Regardez ça ! dit-il soudain.

Michael et Angela se penchèrent vers l'assiette de légumes crus servis en apéritif avec une sauce au fromage. Jonathan tenait entre les doigts une tête de brocoli.
-Approchez, regardez de près.
-Quoi ? dit Angela. Il y a un vers ?
-Regardez cette merveille. Chaque tête se ramifie en têtes plus petites qui ont exactement la même structure, et quand on regarde de près chacune d'elles, on la voit se diviser encore en têtes miniatures de même forme. Il y a une dimension fractale au brocoli. Dans chaque partie, on retrouve le tout. Un peu comme si chacun de nous était à l'image de l'humanité tout entière, ou comme si l'univers entier se retrouvait dans une poignée de terre.
-Fabuleux, dit Angela d'un ton morne.
-Quand on mange, finalement, c'est la vie qui se nourrit de la vie. Au final, la vie contient la vie en son sein.
Michael fronça les sourcils. Angela plissa les yeux.
-Tiens, d'ailleurs, j'ai appris un truc incroyable, continua Jonathan. Il y a des milliards de bactéries qui vivent dans notre intestin, et ...
-Une vraie fosse septique ambulante, dit Michael. Angela fit la grimace.
-Et vous savez quoi ? reprit Jonathan. C'est elles qui nous fournissent la sérotonine, l'hormone du bonheur. C'est fou, non ? C'est grâce à ces bactéries qu'on se sent bien !
Angela soupira.
-C'est quoi ton message ? Qu'en fait, c'est ceux qui nous font chier qui nous rendent heureux ?
Elle trempa un radis dans la sauce avant d'ajouter :
-J'aurais peut-être dû dire à ma belle-mère de vivre chez nous, finalement ..."

Voilà, j'espère que ce retour vous aura plu. N'hésitez pas à commenter et partager vos retours si vous avez lu le livre. Sinon, vous trouverez un lien juste en dessous pour vous le procurer.

PEACE !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

11 septembre 2017

Défi 1 livre 1 semaine #1 L'alchimiste

Salut à tous !

Pour le premier livre du défi 1 livre 1 semaine, je voulais partager avec vous "l'alchimiste" de Paulo Coelho.

IMG_20170911_140337

 

Dans la version que j'aii, l'auteur commence ce livre en nous expliquant comment il l'a écrit, les difficultés qui lui sont apparues lors de l'écriture et notamment la fameuse page blanche. On apprend que le personnage principal est le reflet de l'auteur. Ses mésaventures sont celles de l'écrivain.

 

Ce personage c'est Santiago, un berger qui parcourt les villes avec ses brebis pour vendre la laine. Il aime sa liberté de pouvoir parcourir le monde, un livre toujours à la main. Mais un rêve qui revient souvent le perturbe. Il pourra en parler à une voyante qui croise son chemin. Cette rencontre, suivie de celle d'un roi, le pousse à réaliser son rêve, à aller jusqu'au bout de sa Légende Personnelle. Le livre nous embarque donc dans cette quête et nous fait comprendre que ce qui est le plus important, ce n'est pas le rêve en lui-même mais le chemin parcouru pour le réaliser.

Mon avis

L'alchimiste ets un roman philosophique qui nous fait réfélchir sur la vie et nos choix. Il nous incite à écouter davantage notre coeur et à nous reconnecter avec le monde qui nous entoure. Et en cela, je le trouve exceptionnel. Je n'ai pas de points négatifs à retenir. L'histoire est belle et captivante, et même si nous ne sommes pas des bergers espagnols ( un vrai berger hein, pas le chien), il est facile de s'identifier au personnage. L'écriture est belle et nous fait voyager.

Extrait

Il y a de nombreux extraits que j'ai adorés tant ils font du bien et nous font réfléchir. Mais voici deux extraits choisis pour vous :

Santiago a peur de laisser les gens qu'il aime pour poursuivre son rêve par crainte que ces personnes l'auront oublié. Un homme va donc lui dire

(page 152) :

"Si ce que tu as trouvé est fait de matière pure, cela ne pourrira jamais. Et tu pourras y revenir un jour. Si ce n'est qu'un instant de lumière, comme l'explosion d'une étoile, alors tu ne retrouveras rien à ton retour. Mais tu auras vu une explosion de lumière. Et cela seul aura déjà valu la peine d'être vécu."

 

Deuxième extrait (page 160) :

"Avant de réaliser un rêve, l'Âme du Monde veut toujours évaluer tout ce qui a été appris durant le parcours. Si elle agit ainsi, ce n'est pas par méchanceté à notre égard, c'est pour que nous puissions, en même temps que notre rêve, conquérir également les leçons que nous apprenons en allant vers lui. Et c'est le moment où la plupart des gens renoncent. C'est ce que nous appelons, dans le langage du désert : mourir de soif quand les palmiers de l'oasis sont déjà en vue à l'horizon."

 

Voilà, j'espère que ce retour vous aura plu. N'hésitez pas à commenter et partager vos retours si vous avez lu le livre. Sinon, vous trouverez un lien juste en dessous pour vous le procurer.

PEACE !

 

Enregistrer

Posté par natyrel à 17:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Lancement Défi 1 livre 1 semaine

Salut à tous!

Pour cette nouvelle année scolaire, j'ai besoin de me lancer quelques défis pour me recentrer et y voir plus clair dans ma vie.

Le premier défi que je me lance concerne donc la lecture (oui ce blog, devient maintenant plus général, voir mon à propos). Je souhaite faire entrer dans ma vie plus d'inspiration et de créativité. Les livres sont une manière idéale d'y parvenir.

Je lirai donc un livre par semaine et vous ferai un résumé chaque lundi, avec mon avis et certainement des extraits qui m'ont plus. La chronologie de lecture n'aura pas de logique spécifique. Je vous partagerai mes lectures au gré des mes envies. Mais ce seront essentiellement des livres de développement personnel, et quelques romans, lorsque je le désirerai.

Suivez-moi sur facebook pour connaitre les livres que je publierai.

PEACE !

Posté par natyrel à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

30 août 2017

Mon déo économique et écologique

Salut à tous!

Aujourd'hui je partage avec vous mon astuce de déodorant simple, économique, écologique et super efficace : le bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium).

Avant de vous expliquer comment et pourquoi je l'utilise, voici un bref cours de chimie..

Le bicarbonate, qu'est-ce que c'est ?

La formule du bicarbonate est NaHCO3. Oui je sais, ça vous aide beaucoup de savoir ça. En Europe, le procédé de fabrication se fait de la manière suivante : d'un côté du calcaire est extrait, de l'autre du sel gemme (du chlorure de sodium). Ils sont ensuite réunis et convertis en carbonate de sodium. Ces deux composés sont bien sûr des minéraux géologiques naturels.

 

Pourquoi l'utiliser comme déodorant ?

On connait tous au moins une utilisation du bicarbonate de sodium : dans la préparation d'un repas, pour blanchir ses dents, pour assainir, ou pour déosdoriser sa poubelle. Et bien voilà, si ce produit miracle est capable d'enlever les mauvaises odeurs d'une poubelle, il peut bien y arriver avec nos petites aisselles. Comme les mauvaises odeurs sont soit la cause d'un déséquilibre acide/basique et que le bicarbonate est un régulateur de ph, soit la cause de multiplication de bactéries et que le bicarbonate est un bactériostatique (c'est-à-dire capable de stopper la multiplication des bactéries), il est donc THE ingrédient efficace contre les émanations désagréables du corps.

Il est en plus écologique (puisque issu de minéraux naturels) et économique (pas plus de 4 euros les 500g).

 

Comment l'utilser ?

Il suffit simplement d'humidifier ses aisselles et de les frotter avec du bicarbonate. Et c'est tout ! Voici l'explcation en vidéo.

PEACE

 

 

 

Source "Bicarbonate" de Nicolas palangié.

 

 

08 août 2017

3 coiffures rapides sur cheveux naturels

Salut à tous!

Je partage avec vous 3 coiffures rapides que je fais lorsque j'ai peu de temps la plupart du temps puisqu'elles sont simples et efficaces. PEACE !

 

 

 

Enregistrer

Posté par natyrel à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,